Accueil > Découverte

Sayat et son histoire (3)

« Page précédente

L'église de Sayat. {JPG} Avant d'être déplacé, le monument aux morts faisait face à la Mairie, cette dernière abritant également l'école communale. {JPG} Sous l’Ancien Régime, Sayat dépendait de la paroisse de Saint-Vincent-les-Blanzat, l’actuelle commune voisine de Blanzat. Au milieu des années 1700, les sayatois exprimèrent leur souhait de bâtir leur propre église. Erigée en commune en 1776, Sayat obtint l’autorisation de l’évêque de Clermont et du seigneur de Tournoël pour construire son église en 1787 : les travaux s’achevèrent en 1789, en pleine Révolution française.

L'église d'Argnat dominant l'actuelle place du Treix. Puisée entre les roches des coulées volcaniques, l'eau du captage d'Argnat qui alimente 44 communes est similaire à l'eau de Volvic.

En 1834 Blanzat récupéra une partie des terres sayatoises en échange des villages d’Argnat et du Mas d’Argnat qui furent rattachés à la commune et à la paroisse de Sayat. Ils constituent maintenant une section communale. Sur le territoire de cette section, une source débite en moyenne 3.317.801 m3 d’eau potable par an, soit environ 50% des ressources exploitées par le Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau de la Basse-Limagne qui alimente 44 communes et environ 80.000 habitants.

Page suivante »